Ailleurs

Classé dans : 1-Dubai, expat', My life | 14

Mots d’ici connaîtra bientôt un nouvel ailleurs. D’ici peu, notre ailleurs ne sera plus de sable et de chameaux et d’hummus et de mosquée, il ne sera plus question. Ce changement n’est qu’une suite logique de notre choix de vie un peu nomade mais ce n’est pas pour autant que ce soit simple à vivre au jour le jour. Plus de clefs dans la poche, les voitures sont vendues et la maison a été rendue. Encore une fois, l’expatriation nous sort de notre zone de confort. Finies les habitudes, finie la petite routine établie au prix d’efforts qui, bien que dérisoires, n’en sont pas moins indispensables, il va falloir tout recommencer dans ce nouvel ailleurs, encore inconnu, forcément un peu inquiétant.  C’est le challenge de l’expatriation qui revient, à intervalles réguliers, et qui consiste à abandonner ce que l’on connait pour un inconnu que l’on espère, de façon optimiste, le plus agréable possible. Il faudra bientôt se relancer dans les démarches administratives toujours ennuyeuses, trouver un nouveau nid familial, surveiller la ré-acclimatation des enfants dans leur nouvelle école et puis se relancer dans de nouvelles aventures sociales, moi qui ne suis pas la sociabilité à l’état spontané. Rien d’insurmontable, juste quelques efforts à fournir…

Partir c’est quitter un lieu mais c’est aussi laisser derrière soi ceux que l’on a appréciés. Partir, c’est couper évidemment trop tôt des liens que l’on aurait aimé encore solidifier, à coups d’apéros, de pique-niques sur la plage ou dans le désert et de franche rigolade. Partir, c’est égrener, dans les dernières semaines, trop de « au revoir » en espérant que cette expression garde son sens littéral, le sourire aux lèvres, parfois maladroitement à cause des larmes rentrées qui rendent les mots laborieux. Partir, c’est aussi dire sincèrement, comme on le dit rarement, que l’on a aimé se rencontrer et que l’avenir nous rassemblera dans un ailleurs géographique.

A tous ceux que nous avons eu la chance de rencontrer ici, prenez-soin de vous et à bientôt !

14 Responses

  1. Réjane

    Coucou !
    Ah ben ça alors ! déjà ? La vie d’expat est pleine d’imprévus ! je n’ai pas vu passer ces années… pourra-t-on connaître votre nouveau point de chute ?
    Grosses bises et bon courage pour ce démanagement
    Les dudus

    • Mots d'ici et d'ailleurs

      Je laisse un peu de suspens sur le blog mais je pense que notre nouveau point de chute vous plaira ;-). Stay tuned !

  2. Claire

    J’ai lu tous vos articles avec beaucoup de plaisir ! J’ai hâte de vous « accompagner » dans vos nouvelles aventures. Bonne continuation.

  3. Singapour Sur Seine

    Chère Sylvie,
    Moi aussi, je lis tous tes articles avec beaucoup de plaisir. Merci pour le suspens. J’adore! Je suis en alerte pour la nouvelle destination. Et puis, grâce à toi, nous allons vivre de nouvelles aventures. Merci!
    Ariane

  4. Micheline Valerie

    et il n´y aura plus Din Tai Fung…. Et les mani-pédi font grossir
    (voila, voila, j’estime que je suis relativement vengée des bravades Din TaiFunguesques). Pensées empathiques pour le programme d’arrivée. Muchos besos

    • Mots d'ici et d'ailleurs

      Pas gentil ça Madame Micheline 😉 Dire que Din Tai Fung venait à peine d’ouvrir… Et je repars avec mes ongles nus en plus pour cause d’attaque de valise sur un orteil, je n’honore même pas le club mani-pédi mais je ne grossirai pas !

  5. Pascal

    Il me semblait bien que ton dernier post sentait la fin !
    Nous allons donc nous croiser sans se voir, car pour moi l’aventure sableuse démarre bientôt, une première semaine fin novembre, puis le grand saut courant février.
    Et je ne peux même pas te racheter ton 4×4 franchiseur de dunes, trop tard !
    En tous cas je garde précieusement le lien vers tes récits d’expéditions car nous ne tarderons pas à profiter des magnifiques paysages d’Oman, entre autres …
    Hâte de connaitre votre prochaine étape de vie de nomades, et de te lire à nouveau.

  6. Virginie Vignaud

    Hâte de te lire à nouveau, hâte de découvrir la Grèce sur ton blog.
    Il est vrai que cela prend du temps, de l’énergie, à s’acclimater à un nouvel endroit, de nouvelles personnes, mais c’est tellement enrichissant …
    En cette période d’Halloween je dirais même :
    ‘Le jeu en vaut la chandelle’.
    On vous souhaite un bon emménagement précédé d’un déménagement pas trop dur bien sûr.
    Et vous faites partie de nos belles rencontres Made In Dubai.

    • Sylvie

      Chère Virginie, oui une bien jolie rencontre, un beau très beau souvenir de Dubai… Merci pour les encouragements.

Laissez un commentaire