Run, run #2

Il paraît que prendre des résolutions c’est « so-outdated » mais la rebelle qui sommeille en moi a décidé de n’en prendre qu’une : celle de remonter dans mon auto-estime sportive (et de ne pas ressembler à un chamallow en maillot de bain)… Au cours des 2 années qui viennent de s’écouler, ma pratique du sport et, en l’occurrence du footing, a été mise à mal en premier lieu par le climat de Dubaï qui se prête relativement mal à des activités extérieures intenses. Environ 9 mois sur 12, il fait CHAUD, très CHAUD. A cela, les rabats-joie me répondront au choix  a) « tu n’as qu’à y aller tôt »  Sauf que sortir à 6h du lit pour aller courir s’apparente dans mon esprit à une forme de masochisme exacerbé plutôt qu’à un plaisir toujours renouvelé (oui je veux faire du sport par plaisir) b) « tu prends un abonnement dans une salle et tu cours sur les tapis ! » Et décéder d’ennui ? Certainement pas ! Courir pour ne jamais avancer, quel non-sens ! En arrivant à Athènes, j’y ai vu un avantage certain, celui de pouvoir recommencer à courir sous des cieux plus cléments. Foie gras et bûche obligent,ma motivation post-fêtes était au plus haut et, folle que je suis, j’ai même choisi début janvier un programme d’entraînement dans mon appli de running, histoire d’avoir un objectif clair… Au taquet, j’étais, la Force en moi il y avait… Je vous raconte ? (suite…)

Continuer la lecture

Si lisse, la dune

 Cela faisait 15 jours que c’était programmé et marqué dans les agendas. Une semaine auparavant, les mails ont commencé à fuser pour se préoccuper de l’organisation et en particulier de celle consistant à nourrir 16 personnes. Affaire rondement menée, sans que les Mâles associés n’y soient allés y mettre le nez de leur souris. Que nenni, dès potron minet (bon d’accord, 11h30), nous sommes au point de rendez-vous, même pas en retard en ce qui nous concerne (exploit donc !). Retrouvailles, embrassades et bilan des contributions de chacun jusqu’à l’effroyable découverte : l’oubli du bois pour le BBQ ! S’ensuit alors un déchaînement des Mâles devenus moqueurs jusqu’à ce que la partie féminine menace de représailles directement sur les victuailles ce qui conduit à une prudente retraite de la part des Mâles, soucieux de ne pas se voir privés des brochettes du BBQ qui attendaient patiemment dans la glacière. Yalla, direction le désert et Fossil Rock, notre première sortie de la saison. Enfin ! (suite…)

Continuer la lecture
  • 1
  • 2
Fermer le menu