Les Maldives, le dilemne

Je me suis fait avoir comme une bleue et même que cela a fini par me faire voir rouge, très rouge… Rosée à l’arête que j’étais, pire qu’un filet de thon à la plancha, les marques de maillot de bain en plus. En snorkeling, je me fondais dans la masse des poissons clowns et je pense avoir contribué scientifiquement à l’étude de la vision des tortues car malgré mon pouvoir irradiant, les belles aux carapaces vertes ne m’ont pas fui, preuve s’il en est de leur non perception des longueurs d’onde du rouge de mes coups de soleil. Bref, pour quelques jours de vacances, nous sommes partis mettre le pied sur le sable blanc et très réfléchissant des Maldives. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu