Dubai Aquarium

Un week-end sans Mâle qui nous a lâchement abandonnés est parti en business trip (juste une façon plus trendy de nommer le morne « déplacement » français mais avec le même résultat) et il a fallu occuper la marmaille qui, curieusement, ne voulait pas se contenter de lire tranquillement dans sa chambre pendant 48h. La veille, j’avais tenté le suicide collectif par overdose de shopping dans Mall of the Emirates (je vous en reparlerai, no worries) pour des achats indispensables au bien-être plantaire des enfants qui n’étaient plus qu’à un orteil d’aller pieds-nus à l’école… Innocemment je pensais pouvoir me reposer sur mes lauriers mais c’était sans compter sans l’enthousiasme matinal du chantier voisin qui avait décidé d’attaquer le piling vers 8h30… Lorsque j’ai vu ma tasse trembler et que je n’ai plus entendu la musique de Candy Crush la voix des enfants, j’ai dû me résoudre à chercher une activité pour nous sortir tous de cet enfer sonore. Par 38-40 °C, j’ai prudemment évité toute activité extérieure et, guess what, on s’est retrouvés dans un mall ! Mais soyons fous, nous sommes cette fois-ci allés à Dubai Mall, le plus grand du monde paraît-il. Mais de shopping, il n’était point question car nous sommes allés visiter le Dubai Aquarium, qui comme beaucoup d’autres activités touristiques, en raison du climat, se trouve dans les shopping-malls. Le Dubai Aquarium fait partie des grands classiques, de ceux que l’on fait quand on est touriste ou tout neuf à Dubai, avant d’être blasés. Évidemment, les petits joueurs comme nous prennent le tour classique mais on peut aller plonger en bouteilles dans l’aquarium de 10 millions de m3 et/ou dans la cage aux requins ou faire du bateau à fond de verre. Le lieu n’est pas immense mais est sympathique avec ses magnifiques rascasses, son tunnel aux requins ou ses pingouins qui font le show. Les enfants et moi, malgré la visite toute récente du tout dernier et impressionnant aquarium de Singapour, avons apprécié, nous sommes émerveillés devant les angel fish, rigolé devant les russes aux lèvres hypertrophiées les piranhas lippus, tenté de capter quand les crocodiles nains allaient bouger ou frissonné devant les boas. Une heure plus tard, les estomacs criaient famine et, cédant aux enfants qui en crevaient d’envie, nous sommes allés déjeuner au Rainforest Cafe, avec vue sur l’Aquarium, tigres, éléphants et gorilles included free of charge ! Évidemment tout est en carton pâte mais le décor est très sympa pour les enfants qui peuvent manger leur hot-dog, burgers et autres frites (le tout très bon d’ailleurs) au milieu de la forêt qui s’anime des cris des animaux et des lumières de l’orage. De cette journée qui ne s’annonçait pas sous les meilleurs auspices, nous avons profité de chaque instant, suivi l’envie du moment en n’utlisant comme boussole que le sourire des enfants et les petites étincelles dans les yeux d’Eloi, comme lorsqu’il a eu le droit de prendre un stylo en forme de requin, avec, comble du raffinement, la queue qui sert de bouchon… Car oui, même le mauvais goût a été autorisé et c’était bien…

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour la Mousmée, ton RSS marche bien, ton nouveau blog a accepté de rentrer dans mon agencement DIGG (suite à l’enterrement de Reader par Google, les S@#$@#, pour une fois que je captais un truc technique).
    Juste pour te dire que ton blog ne voulait rentrer que dans la rubrique cuisine, je pense que c’est la photo de la rascaille qui l’a enduit d’erreurs. Pourtant j’ai aussi une rubrique Impertinent (ça me semblait bien), International News (Singapour, Annecy, Biarritz, Dubai, pas mal) ou Design (rapport au montage du blog).
    Mais non, tu restes coincée entre un blog végétarien et un blog paléo (ouais, toi qui es de la partie, sache que la nouvelle mode culinaire, ce sont les recettes de l’âge de Glace, au moins, on s’embête pas avec la préparation, c’est cru ou BBQ, direct de la racine au plat).
    On attend ta recette de falafel à la pate fimo avec impatience:)

Laisser un commentaire

Fermer le menu