ε… comme εντάξει

2016_10_10_e_lanterne_crete_dsc01399ε (ou E en majuscule), c’est epsilon. Évidemment, j’aurais pu représenter cette lettre par Ελλάδα, la Grèce ou par le toujours poli Ευχαριστω (merci) mais cela aurait bien trop simple car s’il y a un mot qui représente bien l’esprit grec, c’est εντάξει que l’on peut traduire par OK et que l’on prononce « endaxi ». Vous me direz OK, c’est plus facile, OK , je suis d’accord avec vous mais εντάξει ça vous sort direct de la catégorie touriste qui peut toujours frimer avec Παρακαλώ (s’il vous plaît) et λογαριασμός (addition), voire même pour les plus aventureux, une combinaison de ces deux mots. Avec εντάξει, on rentre dans la subtilité de l’acquiescement et ça fait celui qui connaît son affaire en grec. Malheureusement, dans mon cas, la crédibilité linguistique dure environ deux secondes, le temps que mon interlocuteur, saisi par la perfection de mon accent, se lance dans une diatribe enflammée que je dois m’empresser d’interrompre par un piteux « δεν μιλaώ ελληνικά ».  Eντάξει scelle par exemple un consensus sur l’heure d’un rendez-vous selon les critères (malheureusement) de la ponctualité grecque : si tu arrives à l’heure H-5 min du rendez-vous, on va te regarder TRES bizarrement ;  à H pile, tu es en avance ; à H+10min, tu es à l’heure mais on te prend pour un Suisse ; à H+30min, tu peux commencer à te préparer pour sortir ; à H+1, tu peux décemment débarquer chez ton hôte. Bien entendu, ces considérations horaires s’appliquent également à toutes les livraisons réalisées par des natifs grecs qui n’ont pas que ça à faire que d’être à l’heure… Eh oui, comment expliquer autrement la foule toujours présente en terrasse pour siroter un frappé ? Eντάξει, plus qu’un simple OK, c’est également le « that’s fine » des British pour faire comprendre par exemple que le petit extra qu’on laisse par rapport à l’addition est bien un pourboire. Eντάξει permet aussi de clore efficacement une conversation qui s’éternise. Eντάξει, c’est un fourre-tout bien pratique et que l’on entend dans la bouche des Grecs pratiquement autant que λίπον (« lipon ») qui veut dire quelque chose comme bien, bon, d’accord en ponctuant la fin d’une phrase. À reconnaître aussi souvent λίπον  dans les conversations de la vie courante, il pourrait presque être notre célèbre « euh » français, qui ne sert jamais à rien dans une phrase mais qui est toujours présent pour combler un petit silence. Euh… E… ε, la boucle est bouclée !

Cet article a 1 commentaire

  1. Ben soit à l’ heure demain cocotte ! Hé hé soit française ! Bisoussssss à demain !

Laisser un commentaire

Fermer le menu