Histoires de week-end

Dubai MarinaLe Mâle, comme beaucoup de ses congénères du même type, passe son temps à travailler dans des bureaux, habillé de façon très sérieuse et classique (mais pas trop quand même car le Mâle aime un peu être à la mode mais pas trop quand même non plus) pour impressionner  le client/le fournisseur/le boss/la secrétaire….Mais tous les jeudis, je sursaute au sortir de la salle de bain quand le Mâle déboule en pantalon orange et chemise décontractée, allant même jusqu’à dégainer la paire de Converse, top jeune, achetée dans un moment de folie. Mais pourquoi le jeudi ? Because  jeudi = « casual day »… N’importe quoi, entends-je d’ici, le houmous commencerait-il à lui attaquer les neurones ? Les habitués de la chose se gausseront de la cravate en arguant du fait que  le « casual day » c’est le vendredi, le bien-aimé dernier jour de la semaine qui donne même son nom au très connu « Friday wear » ! Et bien que nenni et falafel pour tous, la semaine ici s’arrête le jeudi, le vendredi étant le jour de la prière, il est non travaillé.  Afin de vous permettre de vous retrouver dans notre planning, je résume l’affaire : le vendredi équivaut à notre dimanche, rapport à la religion, sauf que ce dimanche se trouve avant le samedi qui est le même samedi mais qui du coup devient notre dimanche parce que c’est le 2e jour du week-end sauf que le samedi il y a plus d’activités que le vendredi. Vous suivez toujours ? La semaine débute par le dimanche, le lundi, quand l’Europe se met en branle, nous avons déjà 24h d’avance et le mercredi la semaine est quasi-finie ! Quant au vendredi, nous ne répondons plus aux mails trop occupés que nous sommes à faire les courses à Carrefour à nous dorer la pilule sur la plage .

Laisser un commentaire

Fermer le menu