Le point météo

Objet : Réclamation

Destinataire : Service Consommateurs de la Météo,
à l’attention du Dieu Ouranos,
Bureau du nez qui coule et des chaussures mouillées

Mesdemoiselles les Néphélées,

2016_09_12_e_santorin_chats_dsc02806Par la présente, étant ici depuis 9 mois et avoir donc fait largement usage de vos services, je me permets de vous adresser une lettre portant réclamation. Je ne voudrais pas m’étendre sur mon cas personnel mais il me semble important de rappeler des faits essentiels. Avant notre arrivée en Grèce (novembre 2015), on nous avait largement vanté la clémence du climat grec et la douceur de l’hiver qui, bien évidemment, ne pouvait égaler celui de Dubai que nous venions de quitter mais qui ne menacerait de gelures aucun de nos membres. Rassurée par cette perspective, j’avais accepté d’embarquer pour Athènes. Je passe sous silence le fait que la veille de notre arrivée une mini-tornade avait traversé l’Attique car le Président français ayant honoré auparavant la Grèce de sa présence, il est fort probable que Monsieur Éole n’y soit pour rien. Après quelques ajustements vestimentaires indispensables, la tong étant un facteur de risque important dans le risque de pneumonie hellène au mois de décembre, nous avons subi, oui je dis bien « subi », l’hiver car Monsieur Borée ne s’est pas privé de souffler le froid plutôt que le chaud, nous envoyant même de la neige. J’ai serré les dents, resserré mon écharpe et attendu les beaux jours et la chaleur avec le retour de Monsieur Helios. Celui-ci s’en est donné à coeur joie et les cigales ont chanté sa gloire tout l’été. J’ai retrouvé espoir et me suis dit que « oui, la Grèce il y fait chaud et beau » mais à peine le sable de la plage tombé des pieds, le 1er septembre,  les Grecs se sont mis à nous souhaiter καλό χειμώνα (= « bon hiver ») ! Il doit donc y avoir une erreur qu’il faut corriger dans les plus brefs délais. En effet, je sais que nuages et pluie font partie de votre patrimoine génétique mais je trouve qu’il y a en ce moment beaucoup d’abus. Est-ce réellement nécessaire de faire tomber des trombes d’eaux sur nos têtes alors que nos maillots de bain ne sont même pas encore secs ? Devons-nous y voir une  vaine compétition entre Notos et Euros à celui qui vise le plus loin ou, plus exactement, le plus tôt ? Non, je m’insurge, je refuse d’accepter cette fatalité. Rendez-moi les beaux jours, septembre et octobre se doivent d’être beaux. Publicité mensongère il y a eu sur l’hiver, n’aggravez pas votre cas avec l’automne et ces frimas totalement superflus ! Entre femmes, vous ne pouvez que comprendre qu’il m’est tout à fait impossible de remiser dès à présent ces sandales et mes petites robes fleuries. Revenez à la raison par Zeus et que Monsieur Helios reprenne du service !

Dans l’attente d’une réaction rapide de votre part, beaucoup trop fraîchement,

Expatographies

 

Petit lexique :

Ouranos : Dieu du Ciel
Helios : Dieu du Soleil
Néphélées : filles d’Océan et de Thétys, nymphes de la pluie et des nuages
Éole : Dieu des Vents
Borée : Dieu du vent du Nord. incarnant le souffle froid de l’hiver
Euros : Dieu du Vent de l’Est, incarnant les brises printanières
Notos : Dieu du Vent du Sud, incarnant les tempêtes de l’automne

 

 

Cet article a 4 commentaires

  1. En France, une fois n’est pas coutume, on crève toujours de chaud, et l’été s’éternise, s’éternise…conclusion : il va falloir rentrer !
    Bises
    Réjane

  2. Je vais quand même pas prendre de risque et je vais plutôt attendre l’été indien grec (Joe Dassin, sors de ce corps)

  3. Très jolie lettre aux Néphélées, je vous souhaite une prompte et pertinente réponse à la hauteur de vos légitimes attentes (et je suis d’accord avec vous : ya plus de saisons ma pauv’ dame) 😉

    1. Je l’espère de tout coeur ! Aujourd’hui il fait beau, je pense que cela a dû marcher, c’est sûr !

Laisser un commentaire

Fermer le menu