Si lisse, la dune

 Cela faisait 15 jours que c’était programmé et marqué dans les agendas. Une semaine auparavant, les mails ont commencé à fuser pour se préoccuper de l’organisation et en particulier de celle consistant à nourrir 16 personnes. Affaire rondement menée, sans que les Mâles associés n’y soient allés y mettre le nez de leur souris. Que nenni, dès potron minet (bon d’accord, 11h30), nous sommes au point de rendez-vous, même pas en retard en ce qui nous concerne (exploit donc !). Retrouvailles, embrassades et bilan des contributions de chacun jusqu’à l’effroyable découverte : l’oubli du bois pour le BBQ ! S’ensuit alors un déchaînement des Mâles devenus moqueurs jusqu’à ce que la partie féminine menace de représailles directement sur les victuailles ce qui conduit à une prudente retraite de la part des Mâles, soucieux de ne pas se voir privés des brochettes du BBQ qui attendaient patiemment dans la glacière. Yalla, direction le désert et Fossil Rock, notre première sortie de la saison. Enfin ! (suite…)

Continuer la lecture

La Jordanie, c’était comment ?

En dehors du visa d’entrée qui avait malencontreusement doublé quelques semaines auparavant (40 JD/ personne), nous avons payé à la Jordanie un lourd tribut : un objectif photo à l’agonie mais qui a eu le bon goût d’attendre l’avant-dernier jour du séjour pour décéder de l’autofocus, le fond de mon dernier pantalon propre déchiqueté sur les rochers de Wadi Rum avec, pour la postérité, des spectateurs de l’exposition subséquente de mes avantages (ou inconvénients) postérieurs et des courbatures dans les jambes comme rarement nous en avions eu… A part ça, la Jordanie c’était fantastique… Je vous explique ? (suite…)

Continuer la lecture

Abdullah

Abdullah, c’est une paire de baskets qui dépasse de la gandoura, un keffieh rouge et blanc. Au coin des yeux, il a les plis du sourire et la peau usée de ceux qui ont passé leur vie au soleil. La crème solaire, c’est sûr, cela ne le concerne pas vraiment. Difficile de deviner son âge car les mains noueuses et les rides contredisent la barbe encore sombre. Dans son regard, il y a une vraie chaleur, celle du désert peut-être. Son sourire est tellement spontané et enjoué qu’on en oublie qu’il est partiellement édenté. Welcome my friends ! My house is your house ! (suite…)

Continuer la lecture

Désert, wadi et mer – Oman #3

Fort Jalan Ali Bu HassanOman, cette fois-ci, vous l’avez compris, ce fut (principalement) en camping sauvage pour une expérience tout à fait originale et une perception du pays également différente des précédentes. Notre circuit, à la différence de celui-ci, était plus axé sur les plages, le désert et les wadis avec très peu de vrai off-road ce qui a contribué à ma grande zénitude pendant le séjour, zénitude qui m’a permis de supporter stoïquement les questionnements récurrents et infinis du Mâle sur la position relative de la voiture par rapport aux tentes, au feu de camp, au vent et au réchaud. Un itinéraire bien rempli, comme d’habitude car je suis toujours trop gourmande… Récit en mots et en images  de ce petit tour qui contient quelques must-do d’Oman : (suite…)

Continuer la lecture

D… Désert

D… Déjà ? Il est 8h30, samedi matin. La glacière est dans le coffre, avec les sièges en tissus, le parasol, les pulls parce que l’on sait jamais, une bonbonne d’eau, un ballon et des enfants qui trépignent d’impatience. Les Bidochons partent en vacances ? Non, non, les MDIDAF* font leur premiere sortie off-road dans les dunes ! Comme la MDIDAF n’est pas folle, elle part en équipe avec de sympathiques amis car il ne faut JAMAIS aller seuls dans le désert, fusse-t-il à quelques kilomètres de Dubai. (suite…)

Continuer la lecture
Sharjah Desert Park
Hiiii un chameau !

Sharjah Desert Park

Hiiii un chameau !
Hiiii un chameau !

Dubai appartient aux Emirats Arabes Unis, 7 émirats qui se sont unis abolissant leurs frontières mais qui gardent chacun leur dirigeant et leurs particularités. Pour une nouvelle arrivante comme moi, aller à Sharjah c’est quasiment partir à l’étranger et à l’aventure (mais vous savez que l’aventure ne me fait pas peur… ou presque) alors qu’en réalité, c’est à peu près aussi compliqué que d’aller à Paris à Montrouge, c’est vous dire la prise de risque. Certes Sharjah est 1) un émirat « sec » c’est-à-dire où l’alcool est totalement prohibé et 2) plus conservateur que Dubai ce qui nécessite de porter une tenue « modeste  » mais ce petit émirat  recèle quelques pépites culturelles (16 musées !) qui pourraient bien amener notre petite famille à y aller faire un tour régulièrement. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu