Visiteurs#1- Séjour Middle-East : Dubai et Oman, les incontournables

Vous aimez la chaleur et le shawarma ? Les chameaux sont vos amis ? Les  châteaux de sable n’ont pas de secrets pour vous ?  N’hésitez plus, venez faire un tour à Dubai ! C’est loin, me dites-vous ? Que nenni, Dubai, c’est central entre l’Europe et l’Asie : à peine 6-7h de vol et oubliée la pluie parisienne, c’est à 99% de chance, un ciel bleu qui vous accueillera. Nos visiteurs ne s’y sont pas trompés et régulièrement nous avons la chance de voir débarquer famille ou amis, alléchés par la perspective de faire une cure d’houmous et de persil plat ainsi qu’un peu de tourisme.  Et à chaque fois, c’est la même et légitime question à mon attention (curieusement le Mâle n’est pas opérationnel sur ce point ou est sourd peut-être) : que nous recommandes-tu de voir /faire pour un séjour dans les Emirats ?….  Guide touristique, peut-être devrais-je penser à me reconvertir mais dans l’immédiat, c’est cadeau : mon petit programme de 9-10 jours, avec une petite mention spéciale pour ceux qui arrivent bientôt et j’espère y trouveront leur bonheur.

Jour 1 : Après un petit choc thermique et l’enfilage immédiat des lunettes de soleil (ou alors la patte d’oie vous guette), vous rejoignez le bercail en taxi et en profitez pour admirer Dubai Downtown, le long de Sheikh Zayed Road, tous ces beaux buildings dominés par la grande Burj Khalifa. Après les émouvantes retrouvailles (et la livraison obligatoire de chocolat à pâtisser pour les Européens ou de thé verts chinois pour les Asiatiques), le séjour peut enfin débuter. Selon l’heure, une visite à la plage peut être envisagée pour se remettre des affres du vol. Avec sa corniche toute neuve, la plage de Umm Suqqeim est parfaite pour combiner le sable blanc, l’eau turquoise et la belle voile de Burj El Arab en toile de fond. Pour le premier dîner, ce sera Souk El Bahar pour un aperçu rapide du shopping mall le plus grand du monde et surtout pour aller voir le spectacle des Dubai Fountains, au pied de Burj Khalifa en dégustant un repas libanais au restaurant Abd El Wahab.

Jour 2 : Pour varier les plaisirs, on met les voiles vers la Marina pour une petite journée sur le thème de l’eau, un paradoxe pour une ville située dans une zone désertique, parmi les plus sèches du monde. On peut tranquillement marcher le long des méandres de la marina, contruite de de toutes pièces, profiter de la vue sur ces magnifiques buildings et en particulier mon chouchou, la torsadée « Infinity Tower » et regarder les yachts rutilants. Un peu avant 11h, il faut aller acheter un ticket pour un tour en dhow sur la Marina et le long de la côte de JBR (Captain Jack Bristol Charter, le point d’achat des tickets n’est pas très loin du restaurant Reem Al Bawadi, sur Marina Walk, 04 3682480 – 60 AED/adult). Après cette petite et calme sortie, il est temps de découvrir la fameuse Dubai Palm et THE point of view c’est the Observatory qui conjugue l’avantage d’offrir une vue à 360 degrés sur la Marina et la Dubai Palm et d’être un restaurant. En fin d’après-midi, le coucher de soleil derrière Burj El Arab depuis l’une des plages de Umm Suqqeim est un absolute MUST SEE, le disque rouge plonge dans la mer, l’eau devient laiteuse, les familles arrivent pour pique-niquer, un pur moment de plénitude. Lorsque la nuit est arrivée, pour se rappeler que Dubai fut, pendant longtemps un simple village de pêcheur, il est temps d’aller goûter les poissons de Bu Qtair pour une immersion dans la street-food locale ou dans le même genre, ceux du Barracuda.

Jour 3 : Si l’islam vous intéresse mais que vous n’y connaissez rien, il est possible de visiter la Jumeirah Mosque tous les matins sauf le vendredi (jour de prière). Les tours sont organisés par le Sheikh Mohammed Cultural Centre et sont une bonne porte d’entrée pour comprendre certains des usages de ce pays ((10 AED/person, à booker sur place avant la visite qui se déroule à 10h). Une fois au point sur les ablutions et les heures de prière, vous n’y couperez pas, vous avez des enfants, vous visiterez donc Burj Khalifa. Si vous êtes chanceux, il n’y aura pas trop de brume ou alors beaucoup pour, à l’inverse, enrober Dubai d’un manteau cotonneux. Comme vous êtes prévoyants, vous avez booké vos billets en avance sur internet car le jour-même et sur place, ils coûtent, s’il en reste, (beaucoup) plus cher. Attention, si vous êtes en période de vacances scolaires, mieux vaut acheter ses tickets dès l’ouverture de leur vente (soit 30 jours avant la date) pour être sûrs de pouvoir choisir a minima la date et peut-être l’heure. Vous pouvez une fois redescendus des hauteurs marcher autour du plan d’eau des Dubai Fountains pour continuer à admirer la belle d’en bas et éventuellement pour les plus aventureux d’aller faire du shopping à Dubai Mail. Si rouler dans le désert vous attire, de nombreuses agences proposent des packages dune-bashing (estomac fragile s’abstenir) + diner dans le désert (dans un camp). Touristique certes mais la seule option possible pour avoir un aperçu des vraies dunes à proximité. Si le sable ne vous attire pas ou que les Wahiba Sands d’OMan vous attendent (voir Jour 7), pourquoi ne pas aller faire la belle dans un palace 5 étoiles et prendre un verre au Rooftop Terrace du majestueux One and Only Mirage Hotel ?

Jour 4 :  Un peu de culture n’ayant jamais fait de mal, direction le quartier Al Fahidi au bord du Creek. On commence par découvrir l’histoire de Dubai, ses bédouins et ses pêcheurs de perles au Dubai Museum, niché au coeur des vestiges du fort d’Al Fahidi à côté d’un magnifique dhow restauré. Pour déjeuner ou simplement prendre un lemon mint (boisson nationale à base de citron et de menthe), dirigez-vous vers le tout proche et croquignolet quartier de Bastakiya, un quartier historique et l’un de mes endroits préférés à Dubai et le XVA restaurant, l’un des plus charmants que je connaisse à Dubai. Ensuite, il suffit de flâner dans le quartier pour  découvrir les tours à vents, ces climatisations du passé qui ornent les maisons en terre (reconstituées) du vieux Dubai, pousser les portes des maisons toutes dédiées à l’art ou à l’histoire (toutes les entrées sont libres) pour en découvrir l’architecture. Une fois sortis de ce (petit) méandre de rues, le Creek vous attend pour une petite balade le long de la rive jusqu’au Souk des tissus (sans réel intérêt). Plutôt qu’une croisière sur le Creek, prenez l’option « abra » qui, pour un dirham, vous emmènera de l’autre côté du Creek vers le souk des Parfums et surtout le souk de l’Or où l’on peut acheter, en marchandant et en convaincant son Mâle personnel, des bijoux petits, dorés et totalement inutiles donc indispensables.

Jour 5 : Après Dubai, le sultanat d’Oman offre des paysages radicalement différents et un agréable changement. Les immeubles et la mer laissent la place au sable du désert. Hiii des chameaux, hiii des dunes, hiii des chameaux puis des montagnes puis une route un peu monotone (5h30-6h00 avec le passage de la frontière) et c’est enfin Muscat, sa corniche et le souk de Mutrah pour les amateurs. Personnellement, je ne suis pas très souk (sauf sur mon bureau ou la table de l’entrée comme me le rappelle mon Mâle) mais celui de Mutrah est réputé alors pour ceux qui sont très motivés pourquoi pas ? Après une journée de voyage, on peut aller se réconforter sous les étoiles au Kargeen Cafe (demander les majlis pour être assis sur les coussins à l’extérieur).

Jour 6 : Muscat, c’est surtout la mosquée Sultan Qaboos Grand Mosque (entre 8.30 et 11h tous les matins sauf vendredi), un édifice impressionnant et imposant à ne pas rater, le plus tôt possible pour éviter les autres touristes avant de prendre rapidement la route en direction de Fins et sa jolie White Beach (2h de route environ). Un plouf peut être le bienvenu pour détendre des fauves enfants avant de rejoindre Wadi Shab tout proche et sa merveilleuse balade le long du lit de la rivière. (Hébergement : Wadi Shab Resort, non testé).

Jour 7 : Pas besoin de GPS, on suit la mer pour rejoindre Sur. Les afficionados des bâteaux pourront jeter un œil aux chantiers traditionnels de dhows (faits main !) avant de poursuivre vers le Wadi Bani Khalid (2h de route depuis Wadi Shab), l’un des wadis les plus accessibles d’Oman (donc un peu peuplé) mais néanmoins très beau avec son eau verte et limpide. Le temps d’une baignade et d’une promenade entre les cailloux, cap sur les Wahiba Sands pour dormir dans l’un des camps logés au milieu des dunes. Les stressé(e)s du désert et d’une mort atroce par déshydratation avancée sous l’oeil torve des chameaux peuvent se rassurer : avec un 4×4 et des pneux dégonflés, rien de bien compliqué car les pistes sont larges et très claires (Hébergement : Arabian Oryx Camp ou pour des budgets plus conséquents 1000 Nights Desert Camp, non testé). Surtout ne prenez pas le tour en 4×4 vendu par le camp mais prenez vos jambes pour escalader les dunes et voir le soleil se coucher dans un monde de silice orangée…

Jour 8 : Le matin, le camp se vide, il est temps de profiter des dunes avec par exemple un peu de sand-boarding, fou-rire assuré et douche obligatoire ensuite. Bye bye le désert, 143 photos de dunes et 256 images de chameaux plus tard, vous reprenez la route vers Nizwa pour rejoindre le coeur d’Oman et ses montagnes (2h40 de route environ). Attention à y arriver avant 15h pour pouvoir visiter son impressionnant fort et le souk qui est absolument charmant avec ses murs de terre et ses poteries (Hébergement : Golden Tulip Niwa Resort, non testé).

Jour 9 : le lendemain matin, s’il s’agit d’un vendredi, ce sera le marché aux animaux (à ne pas rater paraît-il) et ensuite il est temps de partir à l’assaut de la plus haute montagne d’Oman, Jebel Shams (la montagne du soleil). En route, il FAUT aller visiter le petit village de Misfat Al Abryin, niché à flanc de montagne, perdu dans les palmiers dattiers, un endroit exceptionnel.  (Hébergement : Misfah Old House (notre coup de coeur) ou Jebel Shams Resort par exemple). Poursuivez ensuite la route (c’est par endroit une piste mais tout à fait praticable) pour découvrir les hauteurs de Jebel Shams et le Grand Canyon de la région, une réputation absolument pas usurpée !

Jour 10 : Les vacances, c’est bien joli mais il faut rentrer. Dubai vous attend ! Pour changer de la monotonie des kilomètres, le fort de Jabrin fait une agréable coupure et une alternative à celui de Nizwa. Bye bye Oman !

Quand venir ? Si on peut faire totalement abstraction de la grandeur « pluie » (quoique cela puisse arriver en décembre ou janvier mais évidemment jamais plus d’une 1/2 journée), le facteur important est la chaleur. Les 2 saisons de Dubai sont « très, très chaud, je suis dans un four » de mai à octobre environ (aux alentours de 40C et au delà) et « moins chaud, tiens il faut que je mette un pull le soir par dessus mon tee-shirt » de novembre à avril environ (entre 25 et 35C, avec de la vraie fraîcheur le soir en décembre et janvier). Décembre et janvier sont vraiment les mois les plus agréables.

Comment je m’habille ? Pas de recommandations particulière car le pays est très tolérant sur ce point. On évite les shorts ultra-courts ou les tops à bretelles fines mais nul besoin de voile. Pour se baigner, pas de panique, votre maillot de bain habituel sera parfait mais dès que vous n’êtes plus sur la plage, il faut vous couvrir… Torse nu dans la rue, même s’il fait chaud,  « cannot » comme disent nos amis Singapouriens.

Et si j’ai besoin de … ? Vous le trouverez ici, Dubai a de tout et des magasins partout donc pas de panique, crème solaire, médicaments ou même saucisson pour les plus accros, tout est là !

5 Responses

  1. Emilie

    Tiens comme ça tombe bien, je cherche encore ma destination vacances de Noël ! Peut-être une excellente piste car Oman ça me tente carrément 😉 Merci Sylvie !

  2. frank

    Très bien fichu ton blog!!!Bravo…je vais le parcourir plus avant…
    J’ai programmé un séjour d’une semaine du 1er au 8 Avril. J’attends désespérément un email d’un libanais installé à Dubaï que j’ai rencontré en Septembre dernier lors d’un salon professionnel et qui m’avait promis, après quelques verres (ceci expliquant sans doute cela), de me trouver le meilleur « plan » logement (hôtel ou appart) et de m’envoyer un max d’infos sur les restos, bars, boîtes…sites à visiter etc…je ne sais si le débit internet est lent à Dubaï car j’espère ce fameux mail depuis 4 mois…
    Bon, du coup, je vais faire comme d’habitude….je vais me débrouiller tout seul et piocher de ci de là sur le net quelques infos….notamment ici 🙂

Laissez un commentaire