Voiture, en toute simplicité

2014_12_15_MI_Pantone_1797_FerrariS’il est un cliché auquel Dubai ne peut échapper, c’est bien celui du clinquant et du signe extérieur de richesse avec en tout premier lieu : la voiture, THE CAR in english, as-sayarrah (سيارة) bil arabi (je peux frimer un peu non ?). En ce qui me concerne, une voiture est un objet utilitaire qui sert à me déplacer. et c’est tout. Je conduis parce que c’est pratique, pas parce que j’aime ça. Je préfère avoir une voiture pas trop pourrie parce que j’aime mon confort mais les concepts des jantes alu, des sièges en cuir, du tableau de bord en ronce de noyer et des étriers de frein de couleur sont bien au-delà de mon seuil de compréhension. Ma seule exigence, c’est le radar de recul, très important, tant pour moi que pour les autres, c’est vous dire si mes exigences en terme de voitures sont peu élevées… Même la couleur je m’en fiche et puis de toute façon, ici, elles sont toutes blanches rapport au soleil de plomb qui permet, dans une voiture sombre, de réaliser une liquéfaction de ses occupants en un temps record (et donc de cochonner tes sièges en cuir CQFD). Ceci étant dit, j’ai beaucoup progressé depuis que je suis à Dubai : je sais désormais reconnaître sans me tromper les logos de Maserati, de Rolls Royce et de Ferrari. J’hésite encore entre Bentley et Bugati (quelle idée d’avoir la même lettre) mais je crois que pour Lamborghini, je ne suis pas encore prête. Le Mâle tente parfois de me montrer les différences « évidentes » de lignes mais c’est peine perdue.  Pas grave, il n’y a aucune chance que ces voitures show-off fassent un jour leur entrée dans mon garage. En attendant, je les contemple, à défaut de vraiment les admirer devant les hôtels ou les restaurants où elles mettent en évidence une règle implicite. A la valeur de la voiture est directement lié le privilège, accordé par le Valet Parking, de stationner devant l’entrée du lieu dans lequel leurs propriétaires passent la soirée.  Toyota, Nissan ou BMW, même punition et relégation dans les bas-fonds des parkings souterrains dont viendra vous tirer un valet parking dédaigneux. Aux Ferrari, Porsches et Rolls, le droit de se faire reluquer par les passants, dans un bel alignement, sous les palmiers dorés et les regards des pauvres hères attendant un taxi hypothétique…. So Dubaï…

Laisser un commentaire

Fermer le menu