Allons au restaurant !

Dubai MarinaChaque pays a ses codes, ses usages et ses astuces permettant de remplir progressivement les différents niveaux de la pyramide de Maslow (merci Louis  du blog Paris-Singapore pour cette merveilleuse idée de la Pyramide de Maslow adaptée aux expatriés de Singapour). Pour les non-initiés, la Pyramide de Maslow est une hiérarchisation des besoins humains s’inscrivant dans la théorie de la motivation. Les niveaux inférieurs doivent être remplis afin de pouvoir passer aux niveaux supérieurs et le premier niveau est la satisfaction des besoins physiologiques basiques dont évidemment la nourriture. Si tu es très débrouillard, tu peux aller chercher ta pitance dans la nature mais ici, à part quelques chameaux dont les propriétaires seraient plutôt mécontents de les voir occis et des lauriers-roses toxiques, pas facile de se rassasier à l’ancienne. N’étant de toute façon pas une adepte du dépeçage de gibier, je préfère chasser  avec nettement plus de facilité dans les rayons de Car**, Spin** ou UnionC*** mais il y a plus sympathique : aller au restaurant. Cependant, malgré ses avantages évidents (pas de course, pas de cuisine, pas de rangement), le restaurant a un coût (car oui, les expats sont près de leurs sous !)… Mais, mais, mais heureusement, Dubai nous « offre » une parade. Si le Makansutra était la bible des gourmands de Singapour, ici the incontournable must have, c’est un livre (ou plutôt un catalogue, 1 kg au bas-mot) : The Entertainer. Accessible même aux plus réfractaires à la lecture, il n’y a strictement aucun texte, aucune appréciation ou explication mais seulement des pages et des pages de vouchers qui donnent des réductions dans des dizaines de restaurants à Dubai et aux alentours, sur la base (en général) d’un  plat acheté/ 1 plat offert ou 1 buffet acheté /1 buffet offert. Le livre, disponible dans toutes les librairies-papeteries, en lui-même a un coût (395 AED) mais est amorti très rapidement grâce aux réductions qui s’appliquent non seulement aux restaurants mais aussi à certains parcs de loisirs (Wild Wadi par ex), à des attractions sur le principe, un billet acheté /1 billet gratuit. Il est très courant que dès la réservation, l’on vous demande si vous avez un voucher. Rien de honteux à cela, ce sont juste les pratiques locales. The Entertainer se décline en « family », « kids », « fine dining » ou « travel ». Vous l’aurez compris, l’Entertainer est un incontournable dans la réalisation du 1er niveau de notre Pyramide de Maslow personnelle et trône désormais sur notre table basse, à côté des Time-Out pour les idées de sorties et d’activités. En revanche, on a du pain sur la planche, les coupons ne sont valables que jusqu’au 31/12/2014 ! A nos fourchettes, prêts, partons !

Cet article a 1 commentaire

  1. Ah oui 1kg quand même… J’imagine donc le nombre de coupons qu’il doit y avoir à l’intérieur.
    C’est clair que du coup il n’y a pas de temps à perdre !
    Dommage que ces coupons ne soient pas valables plutôt 2 ans. Ça me paraîtrait davantage jouable !
    Merci pour cette découverte 🙂 Je ne connaissais pas du tout ce livre.
    Virginie

Laisser un commentaire

Fermer le menu