Jusqu’au boutiste

Hier matin, j’ai désactivé avec délectation l’alarme de mon téléphone qui sonne à 6h15 pour me faire émerger péniblement  et me voit me réveiller pimpante et fraîche comme une gerboise alerte. Oui, hier, c’était le dernier jour de l’école, le dernier jour de préparation des 3 lunch-box (qu’on ne me parle plus de tomates cerises et de sandwiches), le dernier jour de bus pour les enfants…  Ah bonheur, joie et délectation car malgré le choix peu judicieux de fin de l’école (2 jours après après un week-end, quelle bonne idée), mes enfants ont continué à aller à l’école… Jusqu’au bout, oui jusqu’au bout… De jour en jour, depuis déjà 10 jours, les enfants me rapportaient le nombre d’élèves qui chutait inexorablement…Palmarès des bonnes (?) raisons de partir avant les mères tortionnaires contraignant leurs enfants à aller à l’école jusqu’à la fin de l’année scolaire  les autres :

  •  » parce que tu comprends, la mère de Kevina, elle a dit qu’après le conseil de classe, ce n’était plus la peine de venir »… Ah oui, c’est sûr, plus de notes donc pas vu, pas pris.
  •  « parce que tu comprends, comme il fait chaud, les familles rentrent chez elles au frais » … Ah bon, comme ça , la climatisation ne marchait plus dans les classes ? …
  • « parce que tu comprends, le billet d’avion est moins cher mi-juin »… Ah oui, tiens je devrais dire à l’employeur du Mâle que désormais, on ne lui demandera plus son avis pour choisir nos dates de congés…
  • « parce que tu comprends, comme je paye l’école assez cher, je fais bien comme je veux… Ah oui, mais ramené au nombre réel de jours de travail, ça te fait un sacré budget non ?
  • « parce que tu comprends, de toute façon, ils ne font plus rien »… Ah bon, ce serait pas la faute au fait que la moitié des enfants est absente depuis déjà une semaine ?
  • « parce que tu comprends, les profs sont absents »… Ah oui, ils ne seraient pas en train de corriger les copies du Brevet ou du bac de ton aîné ?
  • « parce que tu comprends,… »

Non, je ne comprends pas, non je ne comprends pas qu’on passe à ses enfants un tel message éducatif. Je ne comprends pas que l’on puisse, indirectement, expliquer, par ses actes, à un enfant que l’école c’est un service comme un autre dont on peut disposer comme on l’entend, juste parce que c’est pratique ou non à ce moment-là. Parce que l’école, c’est une chance, même lorsque le rythme ralentit, même lorsque les vacances approchent… Parce que l’école c’est un luxe que ne pourront peut-être jamais goûter les 60 millions d’enfants non scolarisés de notre planète… Parce que ce message-là me semble plus approprié pour faire de mes enfants des citoyens du monde conscients et responsables…

Cet article a 4 commentaires

  1. Tout à fait d’accord ! Et nous ce sera jusqu’à jeudi prochain. Soupir…

  2. tu as tout à fait raison ma Vivi enfin quelqu’un qui dit tout haut ce que les autres pensent tout bas

  3. Je ne peux qu’acquiescer. J’ai presque envie de partager ton post sur tous les réseaux sociaux. Moi non plus je ne comprends pas!
    Merci de le dire!

Laisser un commentaire

Fermer le menu